Trouver une colocation en France
Aujourd'hui, plus de 27 000 colocations et colocataires dans 26 pays

Les différents types d’aides au logement en colocation

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux différentes aides au logement auxquelles vous pouvez prétendre en tant que colocataire. La Caisse des Allocations Familiales, ou CAF, attribue les aides au logement.

Comment bénéficier d’une aide au logement ?

En tant que colocataire vous pouvez adresser une demande d’aide au logement à la CAF de votre région. Pour cela, il faut impérativement que votre nom soit inscrit sur le contrat de bail de colocation. Nous ne vous le répéterons jamais assez : bien que la sous-colocation existe, il est préférable d’établir un contrat de bail de colocation, afin de vous prémunir de conflits ou situations dérangeantes… Avec un contrat de bail de colocation, vous êtes légitime dans le logement et ne risquez pas de vous retrouver à la rue à la moindre dispute !

Votre contrat de bail de colocation est établi et vous voilà prêt à poser vos valises dans votre nouveau lieu de résidence. Vous pouvez ainsi prétendre à l’aide au logement selon la situation sociale qui est la vôtre.

Chacun des colocataires doit faire sa propre demande d’aide au logement. L’aide potentielle accordée est calculée sur la base de votre déclaration d’impôts sur le revenu, du type de logement, du lieu de résidence et du montant du loyer mensuel hors charge, à payer.
 

 

Quelles sont les aides existantes ?

Il existe ainsi trois types d’aides au logement, non cumulables :

  • L’APL (Aide Personnalisée au Logement)
    Vous pouvez faire la demande si vous êtes locataire d’un logement conventionné par l’Etat et que votre demande concerne votre résidence principale. Gardez à l’esprit que vous pouvez justifier de quittances de loyer à votre nom.
  • L’ALS (Aide au Logement Social)
    Si votre demande d’APL est rejetée, vous pouvez alors faire la demande auprès de votre CAF. Pour bénéficier de l’ALS, il faut que votre logement réponde à certaines normes de décence (chambre d’une superficie supérieure ou égale à 9m² avec accès à l’eau courante) et encore une fois, votre logement doit être votre résidence principale (avec quittances de loyer établies à votre nom).
  • L’ALF (Allocation de Logement Familiale)
    Si vous ne correspondez pas aux deux premiers cas de figure, vous pouvez faire une demande d’AFL , si vous êtes dans une des situations listées ci–après :

    • Vous avez au moins 1 enfant de moins de 20 ans à votre charge.
    • Vous êtes marié(e) depuis moins de cinq ans et étiez âgé(e) de moins de 40 ans lorsque vous vous êtes marié(e)s.
    • Vous êtes enceinte et percevez l’APJE (Aide Pour Jeune Enfant).
    • Vous hébergez dans votre logement un parent âgé ou handicapé qui est à votre charge.

Pour plus de détails, nous vous conseillons d’effectuer une simulation de votre situation sur le site internet de la CAF.

Pas Encore De Commentaires
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>